Samedi 10 Novembre 2012

Cadets Provinciaux : Roy 6 - 0 Meix

Réflexion d’avant-match
Toussaint, jour des morts, Armistice, …la route est bien grise, un silence de mort règne dans la voiture, les esprits des joueurs tournent en rond : 76 buts marqués en 10 matches, 5 encaissés,… il va falloir être bons, à Roy, très bons contre ces co-leaders incontestés du championnat. On a entendu dire qu’ils avaient recruté tous azimuts pour être champions cette année ! Réal, Barça, Roy,… tous du même sang !

L’équipe
Théo, François, Lucas, Léopold, Gauthier, Timothé, Thibaut, Julien, Amaury, Samy, Charles, Sacha, Ugo, Quentin et Thomas ;

Le match
Les crampons sont de rigueur cet après-midi et, dès la 1ère minute, le tackle glissé du capitaine ardennais nous indique que la partie sera physique !
Sacha n’a pas le temps de se refroidir et, dès la 4ème minute, nous montre son talent en sortie.
Après 6 minutes, un premier tir de Lucas passe loin à côté.
A la 9ème, c’est un coup franc dans l’axe qui est superbement dévié par Sacha.
« Jusqu’à maintenant, c’est bien ! » entend-on dans le kop gaumais.
Mais les jaunes commencent tout doucement à monopoliser le ballon dans notre camp.
De leur côté, les mauves paraissent calmes… rassurés par un deuxième « save » de Sacha, autoritaire.
Mais la pression se fait de plus en plus grande… et Gauthier doit sortir pour avoir reçu un coup au pied… c’est le début de la fin…
Sur une mauvaise sortie de défense, le ballon est récupéré par le n° 13 qui ouvre le score : tiens, on peut jouer un match de cadets quand on est scolaire (et qu’on joue bien au foot, malgré qu’on soit un peu plus petit…) ???
C’est à ce moment que tout bascule : le ballon a à peine le temps d’être remis en jeu qu’il revient directement dans notre camp, au fond des filets : 2, 3, 4 et 5-0 en quelques minutes… Il est grand temps de rentrer aux vestiaires…
Dès la reprise, les jaunes et bleus remettent la pression , on est KO !
Et le gardien de Roy, bien seul dans son rectangle, se réchauffe comme il peut…
Le temps passe… et le gardien est toujours propre (même ses gants !)…
De l’autre côté, Sacha se retourne une fois de plus : 6-0, jeu, set et match !
La fin de match est moins dynamique, les Ardennais satisfaits de leur victoire, les nôtres dégageant comme ils peuvent… contents que ce calvaire se termine !

Conclusions
Les jaunes ont mérité la couleur de leur maillot : rien à redire, ils sont les plus forts !
Nos cadets ont tenté de faire illusion pendant une vingtaine de minutes, sans jamais prendre le dessus sur leurs adversaires (plus grands en taille, en technique, en collectif, en âge).
Gardien à Roy, quel métier !!!

Manu Bernard