Samedi 17 Novembre 2012

Cadets Provinciaux : Meix 3 - 2 Gouvy

Ah, Ichem, que ferait-on si tu n’étais pas là ?

Les « sangliers » sont passés par le terrain de Gérouville et, en plus de faire la feuille, de tracer le terrain, de chauffer le vestiaire de l’arbitre, de soigner les joueurs blessés, …, de boire un coup…, voici que notre délégué sort sa bêche et rebouche les trous du terrain, à la demande de l’arbitre. Délégué, quel métier !!! Merci Ichem !!!

L’équipe
Quentin et Quentin, Julien, Sacha, Gauthier, Léopold, Thibaut, Théo, Thomas, Lucas, François, Charles, Timothé et Ugo.

Le match
Dès les premières minutes, on se « tâte », on essaie de jouer, sans résultat…
Une première tentative de François est facilement captée par le gardien.
Dans notre rectangle, des cafouillages nous font peur, on concède quelques corners mais on parvient à éloigner le danger.
Lucas, le gratin de pâtes encore sur l’estomac, provoque une mésentente entre le gardien et son défenseur et s’écroule dans le rectangle. Dommage qu’il n’y avait personne à la sortie de cette action, car le but était vide.
L’équipe de Gouvy a dans ses rangs un grand joueur (N°5) qui a une bonne frappe et qui essaiera à plusieurs reprises des tirs de loin qui nous amèneront à concéder quelques coups de coin. Sur l’un d’eux, très bien donné, les Ardennais ouvrent le score sur une belle reprise de la tête.
Ensuite, c’est un centre de Lucas qui arrive sur la tête de François mais qui met dans les gants du gardien. Juste après, c’est Léopold qui, sur un coup franc, inquiète le dernier rempart.
Après de nombreuses maladresses et depuis le but visiteur, on joue un peu mieux. Surtout, on montre plus de volonté. Léopold tente sa chance une seconde fois de loin mais pas de chance…
Tim et Charles rentrent, on reste dans le camp des orangers. Mais on frôle le 0-2 lorsqu’une tête passe juste au-dessus de la cage de Sacha.

On rejoue depuis quelques secondes à peine que les nordistes mettent le feu aux poudres : le centre venu de la droite est dévié par Quentin… sur son propre poteau. Il récupère et dégage ! Quelle précision pour éviter un but et un coup de coin !
On sent un peu plus de volonté dans nos rangs mais on reste brouillons… Une de nos attaques nous amène dans le rectangle adverse et, après de nombreux essais contrés, le cuir s’éloigne de l’objectif. En contre, Gouvy reste fort dangereux et la tête passe juste à côté. Sur le dégagement (à revoir à l’entrainement, car beaucoup de nos remises en jeu deviennent des occasions pour l’adversaire !), le cuir nous revient, en coup de coin. Comme au premier acte, le centre est parfait et la reprise aussi : 0-2 !
On est dans les cordes…
Le coach décide alors de jouer son va-tout : Tim en pointe et on balance tout à l’avant. Sur l’une de nos premières offensives, le gardien sort à la rencontre de Tim. Il dégage sur notre attaquant qui dévie involontairement dans le but : 1-2 !
L’agressivité positive commence à monter : on joue avec nos tripes, on veut cette balle !
François, au centre du terrain, lance Tim qui glisse à Lucas qui s’infiltre sur son flanc. Son centre parfait trouve Quentin qui , du plat du pied, rétablit l’égalité : 2-2 !
Nos joueurs veulent cette victoire et, même si le jeu n’est pas académique, il est courageux. Tim, une nouvelle fois, place juste à côté et manque de nous donner l’avantage. Mais juste après, c’est Lucas qui déborde une nouvelle fois sur son aile, centre encore parfaitement et donne à Quentin qui est à la bonne place : 3-2 !
Les dernières minutes de jeu sont haletantes, surtout lorsque Gouvy obtient un coup franc et un corner mais le score est scellé : notre arrière-garde tient jusqu’au bout !

Conclusion
Le kop a joué son rôle, comme contre Sart mais il est vrai que ce sont les joueurs qui ont fait le travail ! Bravo et merci les gars !
Avec la foi, on peut déplacer des montagnes !

Manu Bernard