Samedi 29 Septembre 2012

Cadets Provinciaux : Martelange 3 - 2 Meix

Question d’avant-match :
Après un joli 1-1 en coupe réussi, que va-t-il se passer par cet après-midi à flâner dehors tant l’air doux gaumais déborde jusqu’en Ardennes.

L’équipe
Léopold , Sacha, Julien, Timothé, Gauthier, Thomas et Thomas, Samy, François, Justin, Lucas, Ugo, Charles, Quentin et Thibaut.

Le match
Dès la première minute, Martelange obtient un corner : première intervention de Sacha, sans souci !
De l’autre côté, à la minute suivante, Lucas centre sur le bras d’un adversaire : « Pénalty ! » crie-t-on parmi nos supporters mais nous sommes bien loin de l’action ; d’ailleurs, aucun acteur ne bronche, l’homme en noir non plus… Sur le coup de coin qui suit ce « pénalty », Thomas sert Lucas qui dévie de la tête dans la lucarne : 0-1 ! Pour cette fois, un coup de coin rapporte plus qu’un pénalty (car on ne sait pas si on l’aurait mis au fond…)
On est bien parti, et ce n’est pas les deux tirs ardoisiers loin de la cage qui nous font perdre notre sang-froid.
Tim donne un coup franc au milieu de terrain ; son tir en cloche retombe dans le rectangle pour Lucas. Justin obtient le ballon et tire au but. On croit tous au goal mais un défenseur est sur le chemin et repousse … sniff…
A un moment, on offre réellement un coup de coin aux jaunes et, durant de nombreux instants, cafouillages et mauvaises passes nous font perdre notre calme… mais la défense termine par dégager.
Le match perd de son intensité et on gère comme on peut notre maigre avantage.
Un centre venu du côté gauche passe devant deux attaquants adverses qui ne parviennent pas à conclure : on a eu chaud !
Un nouveau corner concédé est dévié par la défense : le ballon en cloche, repris à l’extérieur du rectangle, frappe la latte et retombe dans les pieds d’un attaquant qui gaspille de nouveau.
On souffre en cette fin de premier acte et le n° 11 (un des trois ou quatre qu’il fallait marquer à la culotte) s’infiltre sur le côté gauche, passe François assez facilement et tente sa chance. Le ballon surmonte Sacha qui ne peut rien faire : 1-1, à une minute du repos !
Martelange remonte en force sur le terrain et se crée une très belle occasion dès la première offensive mais Sacha veille au grain et détourne en coup de coin.
Sur le contre, on se dégage par un long ballon en avant. Le gardien, bien attentif en dehors de son rectangle, lance son avant par un autre ballon en hauteur. Plus rapide que les nôtres, l’attaquant trompe facilement Sacha : 2-1.
Comme début de période, on aurait pu faire mieux ! D’autant que les minutes suivantes, on a l’impression qu’une enclume est tombée sur nos têtes. Deuxièmes sur la balle, imprécis dans la relance, on accuse le coup… surtout que les Ardoisiers ont retrouvé une énergie légitime.
Malgré cela, on essaie de nouveau de s’infiltrer : un tir de Charles d’assez loin est facilement capté par le gardien. Juste après, un beau changement d’aile de François arrive à Samy qui n’a pas l’occasion de frapper.
Le match se poursuit sans grosse occasion.
Sur un coup franc dans notre camp, Tim lance Lucas sur le flanc gauche. Il déborde et centre pour François qui contrôle. Thomas, présent lui aussi, fusille de gardien : 2-2 ! Le match est relancé !
Mais pas pour longtemps… Un attaquant s’infiltre assez facilement dans notre défense et donne un coup de massue supplémentaire : 3-2 !
Les « Jaunes et Rouges » continuent à mettre la pression… Les minutes passent, mais sans beaucoup d’espoir. Pourtant, à quelques minutes du terme, Thomas, bien aidé par Tim, trouve le poteau. Notre chance est passée, la défaite est là, un peu amère au vu du match.

Conclusion.
Comment aurait-on pu ramener quelque chose de Martelange ? Durant la « Tribune » d’après-match, les avis ont bien divergé : « Le foot, c’est pas un sport de chochotte ! » , « On a perdu parce qu’on est pas assez « méchants » », « Comme on a une équipe plus petite que l’adversaire, on doit compenser et pouvoir faire la faute nécessaire pour endiguer une attaque », « On doit mettre le pied quand c’est nécessaire ! »,…
Oui, d’accord, si on veut progresser, il faut faire cela, mais en gardant notre jeu collectif, notre courage et notre volonté de viser toujours plus haut !

Manu Bernard

Photos : Pierrealain Mathieu