Samedi 14 Avril 2012

Cadets Provinciaux Martelange 3 - 2 Meix

Après notre déroute à Champlon, les esprits ont eu le temps de se reposer et de réfléchir à cette funeste fin de match…

Questions d’avant-match

Que va nous réserver ce match face à une formation toujours solide et bien organisée ?
Au match aller, en plein creux de la vague, nous avions cru à la victoire quand, à moins de 5 minutes du terme, Tim nous avait sorti un tir en cloche venu de nulle part et qui avait terminé sa course au fond des filets. Malheureusement, un coup franc des 30 m des jeune et rouge nous avait privé de cette victoire qui, il faut le dire, aurait été bien flatteuse…

Après avoir rencontré les couleurs flamandes contre Givry, celles du coq wallon nous seront-elles plus favorables ?

L’équipe :

Nathan(s) , Timothé, Lilian, Frédéric, Alex, Justin E, François, Julien, Fabrice, Lucas, Thomas, Dorian, Charles et Maxime.
L’équipe de Martelange, comme la nôtre, aligne 6 joueurs nés en 98. Par contre, leur capitaine est né en 96…

Le match.

Ce début de match nous donne l’impression de match de fin de saison, avec peu d’enjeu. La température clémente et le soleil nous donneraient même l’envie de flâner…

Après deux minutes, c’est Julien qui, d’un tir des 20 m, alerte une première fois le gardien adverse.
Les échanges s’équilibrent ensuite et c’est Fred, à l’entrée du rectangle qui s’essaie du pied droit. Mais son gauche reste le meilleur !

C’est alors au tour de Dorian de mettre le nez à la fenêtre mais seul, à l’entrée du rectangle, il loupe son tir.

De l’autre côté, Martelange commence à se montrer également, mais sans grand danger.

« Joue vite, Alex ! » crie Fabrice alors que son équipier est toujours au sol après une intervention fautive adverse !

Le jeu est essentiellement concentré sur la droite avec quelques combinaisons intéressantes Fabrice-François qui amènent le danger dans le camp adverse. Lucas, sur la gauche, ne reçoit pas assez le ballon…

Martelange est dangereux en contre mais Nathan, du poing, sort un ballon brulant ! Les Ardoisiers mettent la pression coup sur coup sur 3 corners consécutifs qui n’apportent rien.

En contre, Julien lance François sur la droite. Il déborde bien mais son centre au point de pénalty ne trouve personne…

Sur une sortie, Fabrice récupère le ballon. Sa passe en retrait trouve François, dos au but au point de pénalty. Il contrôle du gauche, se retourne et trompe le gardien adverse : 0-1 et fort joli but pour son premier en championnat !

En fin de première mi-temps, Martelange force mais nous tenons bon.

Il faut également noter ici l’excellente prestation de Tim qui, toujours calmement, parvient à nous sauver de situations parfois périlleuses !

La deuxième mi-temps commence très fort pour nous : après 20 secondes seulement, le retour in extremis d’un défenseur adverse nous empêche de doubler le score.
Feu de paille que tout cela ! Les « Coqs » martelangeois sonnent leur réveil et mettent la pression.

On a même du mal à franchir la ligne médiane…

Et c’est le capitaine ardennais qui, d’un tir de l’entrée du rectangle, rétablit une égalité méritée : 1-1.
Nathan se met ensuite en évidence pour préserver nos intérêts.

Nos joueurs sont restés aux vestiaires… rien ne va plus ! On se crée malgré tout des occasions mais Thomas et Dorian se loupent…

Là-dessus, Martelange insiste prend l’avance : sur corner, un homme au second poteau reprend de la tête : 2-1 !

On réagit bien ensuite : Thomas part seul, tire sur le gardien qui relâche. Dorian passe par là et remet les équipes à égalité : 2-2 !

Mais Martelange ne s’en laisse pas compter. Au départ d’un « entre-deux » le long du terrain, un centre arrive dans notre rectangle et est repris par un avant : 3-2 !

On aurait pu prétendre à l’égalisation car Dorian et Maxime ratent « l’immanquable ».

Epilogue.

Le match (très correct et bien arbitré !) se termine ainsi, sur cette impression de « trop peu ».

C’est vrai que depuis la reprise fin février, tout nous réussissait ; on alignait de très bonnes performances et on voudrait que ce soit ainsi à chaque match…

L’équipe était-elle fatiguée, encore un peu en vacances ? Toujours est-il que les joueurs qui ont
montré le plus de volonté l’ont emporté !

Manu Bernard