Samedi 24 Mars 2012

Cadets provinciaux Halanzy 1 - Meix 3

L’astuce de la semaine : « Comment faire pour avoir de nouvelles chaussures de foot ? »
1) Tout d’abord, vous préparez votre sac de foot.
2) Vous oubliez (volontairement) de le mettre dans le coffre de la voiture.
3) Arrivés à destination, ouvrez le coffre de la voiture et dites à vos parents : « J’ai oublié mon sac ! » et prenez l’air d’un « chien abattu… »
4) Si vous avez la chance d’être à proximité d’un magasin de sport, amadouez vos parents… et vous aurez votre nouvelle paire de godasses !
« Ah, qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ses enfants ! »

Halanzy-Meix : derby gaumais ?

On pourrait le croire mais le match se joue à Aubange, en Lorraine… De quoi nous déstabiliser ? Ou vouloir nous remémorer le triste 2-0 de l’an dernier en minimes ?

Composition de l’équipe.
Justin et Justin, Nathan et Nathan, Timothé, Lucas, Julien, Maxime, Lilian, François, Dorian, Léopold, Charles, Alex, Fabrice. Thomas et Fred sont toujours convalescents.

Le match:
Sous ce doux soleil printanier mais déjà bien chaud, le match commence en mode mineur…
Dès la 7ème minute, un coup franc est provoqué par Maxime aux 25 mètres. « Cadrez ! » crie Michel. Consigne reçue 5 sur 5 par Fabrice qui marque d’un fort joli piquet rentrant : 0-1.

Un coup franc sur la droite d’Halanzy a failli faire mouche mais un hors jeu est sifflé.
Les « Lorrains » commencent à dominer territorialement …
Mais c’est au départ d’une belle passe de François pour Maxime qui lance Dorian sur le côté droit que le score va changer. Notre virevoltant attaquant se défait de son défenseur, centre pour Lucas qui trompe le gardien : 0-2 !

Un second coup franc pour Halanzy, au même endroit que le premier, ne donne rien : la reprise de l’attaquant passe à côté.
Jusqu’à présent, Nathan n’a pas dû s’employer..
Un peu plus tard, c’est Tim qui s’emmêle les pinceaux, mais l’arrière-garde veille au grain.
Il faut resserrer car Halanzy devient dangereux : un centre venu du coup de coin passe au-dessus de Nathan. Lilian accroche ensuite un joueur adverse : le coup franc à droite du rectangle n’aboutit pas.
« On perd pied ! » entend-on dans les supporters meichois…
Mais, encore une fois, une superbe contre-attaque initiée par Fabrice pour Dorian va terminer au fond des filets : 0-3 !

Un peu avant la mi-temps, nous allons perdre deux pions majeurs : Tim ne se sent pas bien et rentre aux vestiaires tandis que Lucas se fait « balancer » par un adversaire (sans faute) et retombe mal sur son bras.

Le deuxième acte commence lentement, la chaleur jouant déjà sur les organismes.
Une belle passe de Dorian pour Justin B. : sa frappe arrive dans les bras du gardien.
Un coup franc d’Halanzy sur la gauche inquiète Nathan mais celui-ci dévie superbement le cuir. Sur le contre, Julien traverse tout le terrain mais son tir lointain passe au-dessus.

Un peu plus tard, un contre en cloche de Charles arrive à Fabrice qui centre pour Dorian. Celui qui aime s’autoproclamer « Lionel Mogin » rate l’immanquable…
Sur une attaque d’Halanzy, le tir de l’avant est joliment dévié en corner par Nathan.
Ensuite, c’est un duel de Dorian, face au gardien adverse, qui passe à côté du but. Deux gaspillages coup sur coup, « Lionel » redevient subitement Dorian…

Sur le contre, Halanzy réduit le score d’un joli petit lob par son format de poche : 1-3.

Halanzy continue de presser, mais nous tenons bon. Sur une contre-attaque, Dorian se joue de 4 adversaires pour forcer un corner qui ne donne rien.
Un peu plus tard, c’est un nouveau coup franc de Fabrice qui est dévié du poing par le gardien.
Dorian (redevenu « Lionel ») assure ensuite le spectacle : sa magnifique bicyclette passe tout près de l’équerre.

On gère bien les attaques des joueurs adverses qui, la fatigue aidant, ne sont plus aussi tranchantes qu’en début de match.

Le score final est donc de 1-3, match fort correct et très bien arbitré par Mr Rossion !

Quatrième victoire d’affilée et pour la première fois depuis longtemps, notre goal average est positif (+1). Que demander de plus ???

Bravo les gars, encore quelques petits points et vous êtes pratiquement sauvés !

Manu Bernard