Samedi 6 Avril 2013

Cadets Provinciaux : Gouvy 4 - 3 Meix-devant-Virton

L’équipe :
1) Sacha
2) François
3) Thibaut
4) Thomas D.
5) Amaury
6) Quentin R.
7) Quentin M.
8) Samy
9) Charles
10) Lucas
11) Thimoté

Le match
En voyant la composition, on se rend compte que le match ne va pas être facile : pour la première fois de la saison, aucun remplaçant, chacun va devoir se donner à fond !
Décidément, l’Ardenne a du mal à nous accueillir chaleureusement, le match débutant sur quelques flocons, les seuls à tomber sur toute la Belgique cet après-midi.
Cette torpeur se ressent sur le terrain, car il ne faut pas 2 minutes pour que Gouvy prenne l’avantage par son n°10, très en forme !
De l’autre côté, c’est Thomas qui part seul sur le flanc droit, mais il rate son dernier geste.
C’est ensuite les visités qui s’en donnent à cœur joie et qui mettent la pression sur notre défense. Quelques coups francs sont sifflés mais pas de danger, avant que ce n°10, une nouvelle fois, s’infiltre dans notre camp pour doubler le score : 2-0… on est au tapis !
Nous remontons tout doucement la pente par Lucas qui tire mais son shoot manque de puissance. Un peu plus tard, Lucas centre de la gauche pour François ,au petit rectangle, qui ne se fait pas prier et redonne quelque espoir à notre équipe : 2-1. On a même l’occasion d’égaliser mais le tir de François est bien dévié par le portier, qui a sauvé les meubles à plusieurs reprises !
En fin de mi-temps, Sacha veille lorsque le libéro décoche un tir de loin !

Dès la reprise, on égalise directement : François récupère un ballon sur la ligne de but et veut centrer mais c’est Nathan qui met dans ses propres filets : 2-2 ! Tout est alors permis et le cop gaumais commence à se faire entendre.
Les Ardennais n’ont pas dit leur dernier mot car, sur un contre, Timothé doit sauver sur la ligne un ballon que tout le monde voyait dans notre but !
Ce n’est que partie remise lorsque Gouvy obtient un coup franc idéalement placé ; le ballon, dévié par le mur, atterrit au fond du but de Sacha : 3-2.
Le match s’emballe et François égalise de nouveau sur un corner : 3-3 ! On est de nouveau sur les rails et on croit à l’exploit !
D’autant plus que les orange et noir ne sortent pratiquement plus de leur camp. Thomas, de loin, tente sa chance mais le gardien dévie très bien !
Sur l’une des seules occasions du second acte, les Ardennais obtiennent un pénalty et reprennent l’avance : 4-3.
Les nôtres ne perdent pas l’espoir et poussent tant et plus, sans pouvoir revenir… et le score en restera là, mais tout n’est pas dit…

Comment un arbitre peut influencer l’issue d’un match…
Nous ne reviendrons pas sur le pénalty généreusement sifflé pour Gouvy ni sur la percée de Lucas, arrêté dans le rectangle mais plutôt sur un coup franc sifflé pour nos couleurs alors que le score était de 4-3.
Thomas s’infiltre entre deux défenseurs sur le côté droit du rectangle (à l’intérieur) et se fait crocheter : le pénalty est flagrant . L’arbitre (bien placé) attend avant de réagir car on pense même qu’il n’a pas vu la faute. Il s’approche de l’endroit et n’accorde pas de pénalty mais un coup franc sur la ligne du rectangle ! Le seul juge sur le terrain peut ne pas avoir vu la faute mais s’il siffle, il ne peut pas accorder autre chose qu’un coup de réparation (qui n’est pas encore au fond, il faut le dire).
Ensuite, certains noms d’oiseaux (intolérables mais compréhensibles) lui sont accordés par nos supporters.
En voyant ce genre de décision, on se rend compte qu’un arbitre n’est pas toujours neutre comme il devrait l’être…
A la fin du match, il a même suggéré à un de nos supporters de prendre le sifflet à sa place ! Eh bien, osons dire que si le match avait été arbitré par un parent (de l’une des deux équipes), il aurait été plus impartial.
Nous devons soutenir les arbitres, d’accord. Mais ce genre d’injustice est difficilement acceptable…heureusement que nous ne jouons pas les trois dernières places du classement…
En notant 50/100 aux supporters de Meix pour leur fair-play, quelle note pourrions-nous lui donner pour son impartialité durant ce match ?
La seule réponse sensée, réfléchie et mûrie ne peut être que celle-ci : en voyant son attachement « charnel » aux couleurs rouches, on peut penser que cet arbitre ne puisse voir une équipe mauve prendre des points…

Conclusion
C’est par nos quelques maladresses offensives et défensives que nous perdons ce match.
Mais quand n’oublions pas de féliciter nos joueurs pour leur courage, leur jeu, leur volonté, les occasions qu’ils se sont créées!
De toute façon, il est difficile de ramener quelque chose lorsqu’on joue à 11 contre 12…

Manu Bernard