Samedi 30 Mars 2013

Cadets Provinciaux : FCJLA 3 - 1 Meix-devant-Virton

L’équipe
1) Sacha
2) François
3) Gauthier
4) Thimothé
5) Romain
6) Samy
7) Thomas P.
8) Thomas D.
9) Théo
10) Charles
11) Justin
12) Ugo
13) Quentin R.
14) Léopold

L’avant-match
On entend dire que ce week-end, c’est le tout Meix qui est à la FETE ! On apprend même qu’un PRINCE, une PRINCESSE et leurs ENFANTS règnent en maître sur le village… Puissent-ils nous porter chance !

Le match
Il faut attendre quelques minutes pour voir la première action Arlonaise ; les joueurs, moins transis de froid que leurs supporters, démarrant le match en mode mineur.
La première occasion est à mettre au bénéfice des visités après environ 5 minutes. Peu après, François part seul sur le flanc droit, glisse à Thomas qui place à côté…Le match est lancé !
Sur le dégagement de la défense, on récupère et on se crée une très belle occasion, mais qui part en CONFETTI…
De l’autre côté, c’est sur un plateau qu’on donne la sortie à un adversaire, qui avance seul le long de la ligne de but ; sa passe en retrait arrive à son coéquipier, dont le tir à bout portant, tel un CANON, passe loin au-dessus du CHAR de Sacha.
Le match est agréable et, sur les premiers corners qu’on se crée, Théo centre bien, mais, de cafouillage en cafouillage, on n’obtient que des TURLUTUTUS…
C’est alors que le capitaine des bleus, tel un GILLES , fier avec ses plumes, décoche un tir des 20 qui se loge sous la barre de notre ARLEQUIN, bien impuissant face à ce FEU D’ARTIFICE !
De l’autre côté, on se crée de nouvelles occasions sur corner mais le PRINCE, depuis son CHAR, ne pense pas à nous…
Juste après, les bleus se faufilent admirablement à travers le CORTÈGE défensif Meichois, pas assez serré, et font facilement 2-0 par leur capitaine, le vrai PRINCE de l’après-midi !
Nos mauves, après cette pluie de CONFETTIS, sortent la tête du CERCUEIL … Une première occasion, un coup franc bien placé, dans l’axe et juste à la sortie du rectangle, est plus que gaspillée. C’est CARNAVAL cet après-midi ! Juste après, François repart sur le côté droit, passe à Samy qui donne à Thomas, mais qui a la tête dans les ETOILES et loupe le CHAR adverse…On aurait dû réduire le score avant la mi-temps…

En remontant sur le terrain, nos joueurs changent de DÉGUISEMENT et vont nettement mieux équilibrer les échanges.
Sur un corner accordé généreusement grâce à un CADEAU Arlonais, Thomas centre et trouve Justin, qui nous fait le coup du SERPENTIN et trouve la lucarne : 2-1 ! Le moral revient et nos cœurs commencent à se réchauffer, il y a du SPECTACLE !
Une longue BANDERILLE de Tim amène le danger, mais Samy place juste à côté. La pression monte !
Thomas s’infiltre sur le flanc gauche et parvient à se défaire de son CLOWN de service (très efficace il faut le dire !), s’effondre dans le rectangle et obtient un penalty justifié.
Samy met alors son MASQUE et « rend » le ballon au gardien : CADEAU de la part de notre attaquant.
Le jeu s’intensifie alors et on commence à se dégarnir, la FOULE commence à y croire. Et sur une contre-attaque (la seule occasion des bleus en seconde mi-temps, mis à part un nouveau FEU D’ARTIFICE du PRINCE qui trouve la barre), nos hôtes nous CRUCIFIENT (3-1) ! Et la RÉSURRECTION ne vient pas, même si on se crée encore de belles possibilités !
Nous sommes encore au TOMBEAU, VENDREDI SAINT est encore tout proche…

Conclusion
Dès la rentrée au CHAPITEAU, les supporters ont mis leur MASQUE de LUCIFER pour tirer à boulet rouge sur l’un ou l’autre élément…
D’accord, on a perdu ; d’accord on a loupé notre penalty (il faut juste noter que Samy n’en avait pas encore tiré et que chacun doit avoir sa chance…).
D’accord, le CORTÈGE a eu quelques ratés et quelques notes de MUSIQUE ont sonné faux. Mais, après l’ENTRACTE, il faut dire que nous avons relevé la tête et que nous nous sommes battus comme de joyeux DRILLES.

Post-conclusion
Si certains veulent voir apparaître l’un ou l’autre mot lors d’un prochain match, je les invite à prendre la plume dès la semaine prochaine (mon carnet étant d’ailleurs vide et la parole étant donnée à tout le monde comme sur la TRIBUNE du lundi soir) !
D’autre part, nos garçons n’ont pas besoin qu’on les CRUCIFIE chaque semaine ; aidons-les plutôt à porter leur CROIX en les encourageant !

Post-post-conclusion
Nous espérions un meilleur soutien de la famille PRINCIÈRE restée sur leur CHAR…

Manu Bernard