Mercredi 11 Avril 2012

Cadets Provinciaux Champlon 2 - 1 Meix

Comment en est-on arrivé là ???

Comment un match qui avait été relativement correct de la part des deux équipes a-t-il pu ainsi basculer dans la cohue où l’instinct primitif bestial de l’être humain (gestes et paroles) a pris le dessus ???

Après coup, après que le calme soit revenu et que chacun ait pu donner son avis, en voici un qui essaie d’y voir un peu plus clair. Cet avis est, comme celui de tout supporter, totalement subjectif et n’engage que son auteur.

Le match avait plutôt bien commencé pour nous puisque Dorian nous avait donné l’avance dès après quelques minutes seulement sur un beau débordement du côté droit et d’une belle balle croisée qui avait surmonté le gardien adverse (0-1).

L’équipe de Champlon, elle, ne pouvait pas se permettre de perdre contre une « petite »équipe dans sa quête du titre.

Au fil des minutes, même si on a bien vu que les Ardennais avaient un collectif supérieur au nôtre, nous avons pris de l’assurance et la défense (Nathan en tête, qui a multiplié les arrêts de grande classe !) a bien résisté durant toute la première mi-temps. Les visités sont alors devenus plus agressifs pour récupérer le ballon. Les fautes commises ont été correctement sifflées par l’arbitre. Mais celui-ci, plutôt que de sourire de ces interventions à la limite du correct, aurait dû prévenir les joueurs trop impétueux de la menace d’un bristol. Au lieu de cela, rien que des sourires…

A la reprise, on a entendu « Ils vont les bouffer en 2ème mi-temps ! » de la part de supporters adverses…

Au lieu de cela, on voit une équipe de Meix qui maitrise toujours bien son sujet, avec toujours Nathan dans un grand jour !

Et petit à petit, le match devient plus viril encore, les rouge et noir sont frustrés de voir leur actions terminer à côté du cadre ou dans les bras de notre gardien,… Et l’arbitre qui garde la même ligne de conduite qu’en première période, à savoir qu’aucune réprimande n’est faite à aucun joueur !

A force d’attaquer, ce qui devait arriver arrive : une infiltration dans l’axe de notre défense aboutit à un pénalty trop facilement accordé (pour les supporters mauves…). Encore une fois, Nathan sort le grand jeu et il s’en faut de très peu pour qu’il parvienne à dévier le ballon hors de son but. La frustration a tout d’un coup changé de camp…

Dans la foulée, les probables futurs champions nous mettent un second but : on est au tapis, et la rage monte d’un cran chez certains…

Avoir tenu tête à cette très bonne équipe pendant une heure et voir l’effort anéanti en une injustice ( ?) est trop difficile à supporter…

C’est alors que vient le moment de la vengeance, bête, stupide, méchante… et la réplique qui s’enchaine directement du côté ardennais.

A condamner !

Même si on peut comprendre la réaction de nos joueurs et de nos supporters, on ne peut pas accepter de tels gestes, de telles paroles, de telles réactions !
Nos jeunes attendent aussi de nous que nous leur montrions l’exemple, même si notre frustration est aussi grande que la leur.

Epilogue.

Je n’ai envie de retenir de ce match que l’héroïque défense des nôtres, leur volonté de faire quelque chose de bien, ainsi que la bonne rentrée de chacun des remplaçants !
Ah si ce match n’avait duré que 60 minutes…

Manu Bernard