Mercredi 4 Avril 2012

Scolaires Provinciaux Meix 3 - 2 Orgeo

18 sur 18 pour les scolaires.

Après un 15/15 aussi beau qu’inespéré, les scolaires recevaient ce mercredi une équipe d’Orgeo très motivée car toujours menacée de terminer dans les 3 dernières places et qui alignait en attaque l’excellent François Déom. Jean-François, coach ad interim, motivait bien ses troupes avant le match et ce sont 11 joueurs très concentrés qui entamaient la partie.

Meix prend le match en main d’emblée et domine stérilement le premier 1/4 d’heure avant de voir Sylvain reprendre de volée sur la transversale. Le match est lancé, mais c’est malheureusement Orgeo qui ouvrira la marque par Déom sur un long ballon qui va surprendre notre défense un peu laxiste sur ce coup-là. Ce coup du sort sera peut-être bénéfique car à partir de ce moment-là, notre défense ne va plus lâcher un millimètre au véloce duo d’attaquants adverse et livrer une prestation 3 étoiles. A la demi-heure de jeu, Jean-François fait entrer Cyprien qui rongeait son frein sur le banc. Deux minutes plus tard, suite à un excellent coup-franc de Guillaume, le ballon traverse la défense et arrive dans les pieds de … Cyprien qui ne se fait pas prier pour son premier ballon. Cinq minutes plus tard, le même Cyprien se faufile dans l’arrière-garde d’Orgeo et parvient à tromper le gardien d’une frappe croisée du gauche. La fin de la première mi-temps sera en faveur d’Orgeo qui pousse pour aller égaliser, mais Yann reste vigilant. 2-1 pour Meix à la pause.

La deuxième mi-temps sera beaucoup moins agréable que la première, malgré un football très engagé de la part des deux équipes. Orgeo procède beaucoup par de longs ballons vers ses deux attaquants et Meix tente de défendre comme il peut car la présence de François Déom sème souvent la panique dans notre rectangle.
Cette deuxième mi-temps débute pourtant bien pour Meix qui voit la tête de Maxime heurter le poteau. A la soixantième, Sylvain nous délivre en profitant d’un cadeau de la défense d’Orgeo. A 3-1, Meix semble être sur le velours, mais la messe n’est pas dite et Orgeo nous fera douter jusqu’à la fin, notamment en réduisant le score à 5 minutes du terme, ce qui aura pour résultat de nous offrir une fin de match stressante jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. 3-2 score final … Ouf! On l’a réalisé ce 18/18, de bon augure avant d’aller affronter le leader sur ses terres.

Bravo à toute l’équipe et une mention particulière à la défense qui n’avait pas la tâche facile vu l’opposition.

Alain Mottet

Photos : Alain Saint-Mard