Dimanche 4 Mai 2014

Scolaires Provinciaux Tour Final Interprovincial : Meix 1 - 1 Tubize (5-4 aux tirs au but)

L’équipe
2 Henin Nathan
3 Englebert Alex
4 Louette Simon
5 Braquet Frédéric
7 Bernard François
8 André Théo
9 Jusseret Maxime
1 Nganyou Fabrice
11 Day Thomas
12 Habay Julien
13 Hayertz Lilian
14 Mogin Dorian
15 Hubert Lucas
16 Braconnier Timothe

L’avant-match
Alors que l’équipe des premières et celles des juniors ont gagné leur duel dans ce tour interprovincial, c’est au tour des scolaires de prolonger la fiesta de leurs ainés et transformer ce dimanche banal en supersunday d’un super week-end mauve et blanc ! Mais les nouvelles sont mauvaises pour Nathan, qui a pris une part importante dans la qualification des juniors. Souffrant du genou, c’est donc Fabrice (qui a déjà été surprenant à ce poste !) qui prendra les gants. Néanmoins, Michel n’est pas inquiet : on a dit que ce match, c’était le gâteau (avant la cerise ?). Mais si, en plus, on lui ajoutait une couche de chantilly ???

Le match
Dès les premiers instants, on se rend compte qu’on n’a pas des manchots en face de nous : tout au long du match d’ailleurs, on aura droit à une circulation dans l’entrejeu qui fait parfois tourner la tête à nos joueurs ; les brabançons savent aussi ce que c’est qu’un triangle !
Nos scolaires rentrent dans leur match petit à petit et équilibrent les échanges après une dizaine de minutes de jeu : Thomas tente sa chance des 20 m.
Juste après, le même Thomas, sur une passe en profondeur de Lilian, file sur son côté gauche, parvient à centrer pour François (posté au petit rectangle) qui reprend ce centre tendu pour donner l’avantage aux mauves : 1-0 !
Joie intense dans le camp gaumais, tant chez les joueurs que chez les supporters : la souris montre une leçon au lion !
C’est encore Thomas qui récupère un ballon lancé en profondeur mais il se téléscope avec le gardien (sans dommage, heureusement) !
Nos joueurs sont vraiment bien organisés et un combat de chaque instant nous permet de croire que tout est possible.
Malheureusement, le capitaine adverse (l’homme à tenir dans cette équipe !) récupère le ballon dans le rond central, dribble plusieurs joueurs avant de tromper Fabrice : quel bon joueur ! … Et tout est à refaire…
Sur la remise en jeu, c’est Dorian qui reçoit un bon ballon de Julien mais il galvaude une réelle possibilité.
Depuis qu’on a pris ce but, c’est Tubize qui reprend l’ascendant et il faut un bel arrêt de Fabrice et un sauvetage de Lilian sur la ligne pour préserver notre espoir.
A notre compte, on note un beau centre de Lilian, mais il manque quelques centimètres à Thomas pour reprendre ce ballon ; Julien pour François mais le gardien sort bien ; sur coup franc, la tête défensive d’un joueur n’est loin de tromper son propre gardien ;…
Et le 2-1 de François (fort jolie déviation de la tête suite à un coup franc repris de la tête par Julien), en cette fin de période, est (injustement ?) annulé pour hors-jeu.
En seconde mi-temps, le match, toujours engagé est un peu plus brouillon : on frôle la catastrophe lorsque Fabrice dégage sur le dos de Simon, mais notre gardien récupère le cuir à temps.
C’est ensuite dans l’entrejeu que va se passer l’incident qui va déterminer la suite du match : le capitaine des sang et or bouscule Dorian qui se laisse très facilement tomber : carte rouge pour le joueur, clin d’œil de Dorian en direction de Michel… Dommage que la comédie fasse partie du foot, mais c’est comme ça…
Le jeu va donc devenir moins fluide, nos hôtes ayant perdu leur meilleur élément. En face, on aura du mal à se créer de réelles opportunités.
Le temps file et on sent les deux protagonistes fatigués : il fait chaud, les joueurs se sont donnés à fond pour leur maillot.
Michel (et d’autres supporters !), voyant les minutes s’écouler et la roulette russe approcher, est de plus en plus confiant : il donne l’impression d’un air serein, conscient des capacités de ses joueurs (et de son gardien !) dans ce périlleux exercice.
La fin du match est donc atteinte sur le score de 1-1.
Les pénaltys : mis à part en coupe Jules Bastin, nos joueurs n’ont pas souvent l’occasion de se distinguer : pourtant, ils vont réussir, avec beaucoup de sang-froid, tous leurs tirs (Simon, Fred, Dorian, Julien et Fabrice) pendant que Fabrice arrêtera le 3ème essai (5-3). C’est alors la ruée sur Fabrice, tous les joueurs (et leur coach) ne formant plus qu’un amas mauve et blanc gesticulant, hurlant son bonheur !

Conclusion
Comme la veille, le gardien de but aura donc joué un rôle prépondérant dans la qualification. Mais, une nouvelle fois, c’est un collectif intelligent, créatif et volontaire qui aura permis de réussir ce pari !
Après la cerise (qu’on attend toujours), que manque-t-il à la chantilly pour finaliser ce gâteau ? Des brésiliennes dès la semaine prochaine, avant les bougies, les mm’s, le chocolat, les fruits….les semaines suivantes ? A ce rythme-là, je crois que la saison n’est pas prête de se terminer…

Merci à tous pour ces moments d’intenses émotions !

Manu Bernard

La victoire finale en vidéo:

Source Photos & Video : L’avenir