Dimanche 8 Septembre 2013

Premières Provinciales : Meix-devant-Virton 4 - 2 Mormont

Source : L’Avenir Mathieu Golinvaux

MEIX : Brolet 6, Thiry 7, Goosse 7, Yemba Mahop 7, A. Bitaine 7 (59’, A. Breda 6), Gillard 8, Jacquet 6, N. Georges 7, Ries 6 (34’, Herman 6; 76’, Dulieu), C. Breda 7, J. Georges 8.

MORMONT : Regnier 8, Collard 7, Jalhay 6, Demelenne 6 (46’, Delville 6), Biswali 6 (76’, Chenon), Paulus 7, A. Pasaoglu 5, Jardez 6, Zervakis 5, Yansenne 6, Schmitz 6.

Arbitre : S. Boelen 7.

Buts : Collard (7’, 0-1), C. Breda (15’, 1-1), Thiry (22’, 2-1).

7’, le coup franc plein axe de Collard est imparable (0-1).

15’, joli solo de C. Breda pour éliminer deux joueurs, avant de placer une frappe lourde (1-1).

22’, sur corner, Regnier dévie d’une belle claquette une tête à bout portant de Yemba Mahop. Le ballon revient dans les pieds de Thiry qui pousse au fond (2-1).

35’, la reprise du bout du pied de Yansenne, sur un centre de Schmitz, va s’écraser sur la latte.

Pour la première fois dans ce championnat, les Mormontois chutent.

Les hommes de Pol Leemans peuvent toutefois se mordre les doigts. Vu leur entame de match, ils avaient tout en main pour venir décrocher au moins un point en Gaume. Mais les Méchois ont su renverser une situation qui semblait plus que compromise. Ils ont, une nouvelle fois, pu compter sur un Cyprien Breda qui continue de marquer comme il respire en ce début de championnat.

«Le match s’est joué dans l’entre-jeu. On a su les dominer dans ce domaine, c’est la clé, je pense, analyse Nathan Gillard. Même si je n’ai pas encore vu La Roche, j’ai vraiment été impressionné par les Mormontois. Ce n’était pas de la panique en début de match. Nous avions volontairement décidé de jouer un peu plus défensivement. Le but rapide nous a obligés de poser le jeu. Mais je ne pense pas que nous avons été ridicules et nous sommes méritoirement revenus au score.»

Après avoir mené logiquement au score, c’était évidemment la soupe à la grimace dans le vestiaire de Mormont.

« L’équipe a eu un flottement de deux minutes et cela nous coûte deux buts, rage Gilles Regnier, par ailleurs, auteur d’une bonne prestation. Sur deux erreurs, ils mettent les deux buts. Nous aurions dû nous mettre à l’abri et faire le break en début de rencontre. Cela leur aurait sans doute coupé les jambes. Mais finalement, le portier adverse arrête la frappe et sur le contre, ils égalisent. Nous avons fait une heure trente de trajet pour venir ici et, en cinq minutes, nous perdons le match. C’est rageant. »

Photos : L’Avenir