Dimanche 24 Mars 2013

Premières Provinciales : Meix-devant-Virton 1 - 2 Longlier


Source : TVLux

MEIX-DEVANT VIRTON : Brolet, Renauld, Maillen, Goosse (CJ), Martin, J. Georges (CJ, 46’, N. Georges ), A. Bitaine (CJ), Resibois (62’, Debry), Reuter (70’, A. Breda), C. Godfrin (CJ), Roset.

LONGLIER : Huberty, Lejeune (CJ), Hazee, Saute, Kraus, Bossicart, Manand, Jacob (CJ), Schmit (62’, Goosse), Lambert, Devillet (85’, S. Michiels).

Arbitre : J. Trodoux Très bon au premier acte, il a sans doute un peu manqué de psychologie ensuite, ne commet malgré tout aucune erreur.

Assistance : 150.

24’, sur corner, Roset récupère un ballon mal dégagé par la défense, s’infiltre et place en force (1-0).

36’, contre-attaque rapidement jouée, Devillet isole Lambert de manière subtile, l’attaquant gagne son duel (1-1).

77’, Brolet dévie une première frappe de Goosse et tente de capter un ballon que Devillet lui chipe de manière autoritaire pour aller décrocher un succès important (1-2).

Avec un maigre bilan d’un point sur six depuis la reprise et surtout une victoire rochoise la veille, Longlier se déplaçait avec la pression ce dimanche à Meix. Les Longolards savaient qu’un nouveau faux pas pouvait relancer la course aux lauriers. Cette tension explique sans doute en partie le début de match compliqué de la bande à Manand. Car c’est Meix qui domine les premiers échanges et il faut un François Huberty attentif pour retarder l’échéance. Roset parviendra bien à tromper la vigilance de l’échevin chestrolais, mais les Méchois ont laissé passer l’occasion de prendre la poudre d’escampette et de mener plus largement au score. «Au vu de ce qu’on a montré, on méritait sans doute mieux, rageait Adrien Reuter après coup. Ils ont peut-être trois occasions sur le match et ils en inscrivent deux. Nous ne tuons pas le match de notre côté.»

Patauds jusque-là, les Noirs de Longlier vont profiter de leur première incursion dans le domaine de Brolet et d’un Devillet des grands jours pour recoller au score et véritablement entrer dans la partie. «Enfin je montre quelque chose, jubilait d’ailleurs le héros du jour. On ne peut pas dire que depuis le début de saison, j’ai fait d’excellents matches. Je suis curieux de voir l’assist sur le premier but à la télévision.»

Les deux équipes à nouveau sur la même ligne, les échanges vont s’équilibrer et chaque camp aura l’occasion de se détacher à nouveau. La pièce tombera finalement du côté longolard. «C’était important de se relancer, poursuit Yoan Devillet. On renvoie La Roche à sept points. Voilà qui va sans doute leur remettre un peu de pression et nous redonner plus d’envie et de confiance.»

Dans l’autre vestiaire, malgré la défaite, l’optimisme était de mise. On semble enfin avoir revu un Meix d’un bon niveau face à un solide adversaire. «Perdre comme ça, cela ne me dérange pas au vu de ce que l’on a montré», glissait Gérald Brolet en guise de conclusion.

Source : L’Avenir