Samedi 19 Octobre 2013

Premières Provinciales : Meix 1- 0 Sart

Auteur de l’égalisation en fin de rencontre à Gouvy la semaine dernière, Thomas Herman a de nouveau enfilé le costume de rédempteur samedi soir.

Autre élément attestant de la bonne rentrée du jeune attaquant, cette impressionnante frappe à un quart d’heure du terme. Frappe qui a débouché sur un tout aussi bel arrêt du portier sartois, Christian Dandoy. Mais le clou du spectacle dans cette agréable rencontre reste la prestation de deux excellents liberos : Marvin Gosse d’un côté, Thomas Laurent de l’autre. Sérénité, récupérations adéquates et relances de la première à la dernière minute. Le cocktail d’un match réussi pour deux joueurs qui ont fait de ce match physique une rencontre particulièrement attractive sur le plan défensif. Une rencontre dans laquelle les Spirous ont imposé leur style d’entrée de jeu via Maréchal, dont la présence en rassure plus d’un, et des envois de R. Leboutte (3’) et de Duvivier (18’). Autant de pions qui ont prouvé samedi que Sart avait clairement les moyens de lever l’ancre. Chez les visités, les frères Georges (12’, 39’), Thiry (53’) et Gillard (63’) ont tour à tour titillé Dandoy, de la tête et du pied. Derrière, Yemba a joliment consolidé le répondant défensif amorcé par Goosse. Bref, un match nul n’aurait sans doute choqué personne parmi le peu de spectateurs présents, même s’il faut reconnaître le faible taux de réelles occasions générées chez les Spirous. Car comme on dit dans le staff des Verts, « nos attaquants se battent comme des lions, mais tant que nous n’aurons pas trouvé le moyen de nous créer de réelles occasions… » ¦

MEIX-DEVANT-VIRTON: Brolet, A. Bitaine, Yemba, J. Georges, Goosse, Ries (70’, Schmit), N. Georges, Jacquet (46’, Herman), C. Breda, Gillard, Thiry (65’, K. Bitaine).

SART: Dandoy, Creppe, André, Karali (78’, Monfort), Burnotte (84’, D. Leboutte), Lalloyer, Duvivier, Laurent, Maréchal, R. Leboutte, Grommersch (66’, Boulangé).

Arbitre: D. Englebert. Aucun carton dans un match bien physique, mais sans méchanceté.

But: Herman (66’, 1-0).

12’, bien servi par son frère Nicolas, Jérôme Georges, légèrement décalé à gauche, arme une frappe qui heurte la transversale.

66’, Herman déflore enfin la marque à l’aide d’un tir à ras de sol (1-0).

Source : L’Avenir