Mardi 8 Mai 2012

Premières Provinciales : l'après match à Bouillon

Après avoir terminé deux fois à la quatrième place et une fois à la troisième, l’équipe première de Meix clôture la saison avec l’honorable place de vice-champion. Avec un tour final que nous allons aborder sans pression, mais avec un plaisir non dissimulé. « Ce sont des matches intéressants avec la perspective de les jouer à domicile, rien que du bonus pour nous », avoue Laurent Jacquet. Un capitaine méchois qui a refusé l’offre de Saint-Mard et qui évoluera la saison prochaine avec l’équipe réserve de Meix. « Je vais y retrouver d’anciens joueurs pour simplement le plaisir d’être sur un terrain. C’est une page qui se tourne, mais je ne garde que de bons souvenirs de mes passages à la JA, à Bleid et ici à Meix. J’ai toujours eu la chance de ne pas connaître de blessures sérieuses et d’évoluer avec des joueurs de qualité », conclut l’élégant médian gaumais.

Objectif atteint pour Philippe Guérard qui savoure pleinement. « Après le revers en coupe que je n’ai toujours pas digéré, le deuxième objectif était le podium. Une place de deuxième avec devant soi une équipe arlonaise en surclassement, c’est ce qui pouvait arriver de mieux à Meix », analyse-t-il.

Zéro sur six contre Champlon

Et cela au terme d’une saison durant laquelle les Méchois n’ont pas toujours été épargnés par les impondérables : pas une minute de jeu pour Nando Mendoza, un tiers de compétition manqué pour Sébastien Renauld et une petite mi-temps pour Nicolas Georges lors du deuxième tour. « J’estime qu’avec 25 matches sur 30 sans perdre et le fait d’être invaincus depuis la trêve, on mérite cette deuxième place », ajoute le cornac gaumais.

Maintenant, place au tour final avec la visite de Champlon. Une équipe qui, en championnat, a récolté le maximum face aux Gaumais. « Le premier match à Meix, c’était un mercredi après la fête où certains avaient décidé de vider les fûts. Quant au deuxième à Champlon, on a évolué sur un terrain gelé où le premier qui marquait avait des chances de l’emporter. Maintenant, c’est du 50-50 avec un petit sentiment de revanche à la clé », note Philippe Guérard. Et un autre petit clin d’œil dans le rétroviseur : « J’espère qu’on n’ira pas à Neerpelt car il me semble qu’ils peuvent encore monter en D3. De toute façon, on le voit avec les équipes d’âges, les écarts se resserrent et il n’est pas interdit de rêver. Mais avant cela, avançons pas à pas dans ce tour final. »

Tous les indicateurs sont donc au beau fixe pour entamer cette prolongation dans le chef des Gaumais qui terminent le championnat avec la 2e meilleure attaque et la 2e meilleure défense. Et un Cyril Godfrin qui partage le titre de meilleur buteur avec Fabian Huberty. Et Nicolas Roset ainsi qu’Adrien Reuter viendront compléter le noyau la saison prochaine.

Source: L’Avenir