Samedi 23 Mars 2013

Interview de Nicolas Georges dans l'Avenir

« Besoin d’être dans la merde »

Nicolas Georges, on ne vous a plus croisé sur un terrain depuis un moment. Vos problèmes de talons semblent pourtant derrière vous ?

Pour l’instant, ça a l’air d’aller. Je porte des semelles orthopédiques depuis deux semaines et s’il y a encore une petite gêne, je n’ai plus mal le lendemain.

Prêt à rejouer une partie complète ?

Je n’ai participé qu’à cinq entraînements jusqu’ici. Je ne pense pas que je pourrais tenir toute une rencontre, mais j’ai suivi les séances physiques sans aucun souci. En principe, je devrais faire partie du groupe ce week-end, mais sans doute pas pour débuter. C’est au niveau du rythme des matches que je vais éprouver le plus de difficultés.

Vos récents résultats semblent confirmer que Meix est une équipe de second tour. C’est aussi votre avis ?

Je pense en effet que c’est le cas depuis que je suis en première. Difficile de l’expliquer. On a sans doute besoin d’être dans la merde pour réagir (rires).

De son côté, Longlier semble marquer le pas. Est-ce le bon moment pour affronter le leader ?

C’est vrai qu’ils ont l’air un peu moins bien.

Maintenant, il ne faut pas croire, parce que l’on vient de gagner deux rencontres, que ce sera facile. Bien au contraire.

Les petits jeunes ont creusé leur trou pendant votre absence ?

Je suis content pour eux. Ils ont répondu à l’attente alors qu’il y avait pas mal de blessés. Mine de rien, ils ont eu droit à beaucoup de temps de jeu. D’ailleurs, je suis un peu gêné de prendre la place d’un de ces gars.

M. Gol.