Samedi 14 Avril 2012

Interview de Cyrille Godfrin par l'Avenir : Le club espère être champion l’an prochain.

Cyrille Godfrin, vous auriez pu rejoindre le chef-lieu la saison prochaine mais vous avez préféré rester à Meix. Pourquoi avoir effectué ce choix ?

Tout d’abord, je voudrais remercier Arlon de l’intérêt qu’il m’a porté. J’aurais pu découvrir la promotion avec le FCJLA c’est vrai, mais j’ai préféré rester ici à Meix pour jouer le titre. Et pour découvrir la promotion avec ce club. Je dois reconnaître que j’ai longtemps hésité, mais je me sens bien à Meix. Tout le monde ou presque restera l’an prochain. J’ai donc décidé de continuer l’aventure également.

Meix sort d’un 2/6. On imagine que le groupe est déçu de ce bilan mitigé.

C’est évident qu’on espérait prendre plus de points, même si le nul à La Roche n’est pas un mauvais résultat. En plus, on jouait en déplacement. C’est surtout le nul de samedi dernier contre Montleban qui est décevant.

Justement, que s’est-il passé la semaine dernière ? On n’a pas reconnu Meix. Trop de pression ?

Non, on n’avait pas vraiment de pression. On jouait à la maison face à Montleban qui n’a plus grand-chose à jouer dans ce championnat. On est monté sur le terrain sans motivation. Il y a aussi eu un problème de concentration. Et comme souvent dans ces cas-là, on ne marque pas nos occasions et l’adversaire en profite pour inscrire un but dans les dernières minutes.

Ce week-end, c’est un déplacement à la FCJLA qui vous attend. Confiant malgré tout ?

Le groupe sait que ce sera très, très difficile, mais on ne sait jamais. Si on n’est pas motivé, ça ne sert à rien de se rendre à Arlon. On serait déjà content avec un point. Il nous reste quatre rencontres. Après Arlon, on se rend à Libramont. C’est ce match-là qu’il ne faudra pas perdre dans l’optique du tour final. Parce qu’avec deux défaites, on risquerait d’être éjecté du Top 5. Mais j’estime que si on signe un 9/12, on sera assuré de la troisième place.

Vous avez fait une croix sur la deuxième ?

On n’a pas fait une croix non, mais on a perdu l’avantage que nous avions pris sur Oppagne et maintenant, ce sont eux qui sont repassés devant. Et ils ont un programme qui est, sur papier, plus léger que le nôtre. Donc, ce sera difficile d’aller les rechercher.

Le club veut jouer le titre l’an prochain. Mais on imagine que vous jouerez le tour final à fond.

Oui bien sûr. On n’a pas fait tout ce travail pour ne pas se donner au maximum si on est au tour final.

L’objectif de l’an prochain, c’est de rejoindre la promotion ?

Oui. Le club espère être champion l’an prochain. Selon moi, c’est plus que possible, surtout s’il n’y a aucun descendant de promotion. Mais, comme le coach nous a dit, si on peut gagner un an et monter dès cette année, on ne crachera pas dessus.

Sans oublier que vous êtes toujours en lice en Coupe de la Province…

Oui, on affronte Saint-Léger mercredi. On verra bien. Pensons d’abord au match de dimanche avant de voir plus loin. Prenons les choses dans l’ordre.

Source : L’Avenir